terre faë

loin sur les mers existe une terre et un havre, accueillant tout être féerique en quête d'absolu et de merveilleux…
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stratégie de formations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lothenon *Pethdan*
Elfe Gris (Sinda)
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 1432
Localisation : Annúminas, Royaume d'Arnor
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Stratégie de formations   Ven 6 Avr - 17:52

La formation adoptée au combat difère selon les circonstance, et l'on montrera, preuve à l'appui, que son choix peut se révéler crucial...


La Bataille de la Dernière Alliance :

I- Le Bouclier Palissade


Thangail en Sindarin, la langue parlée le plus couramment par le peuple d'Elendil. (de thang, bouclier, et cail, désuignant une grille hérissée, une palissade de pieux aiguisés...[forme primitive kegle, venant de keg-, "épine, barbelure", que l'on retrouve dans le mot primitif kegya, "haie piquante", d'où le Sindarin cai... rappelons les Morgai, les Pics Sombres de Mordor...]).

Sandastan en Quenya, signifiant "bouclier barrière", dérivé des primitifs thandá "bouclier" et stama "barrer, exclure"...

Il s'agit d'une formation resserrée en bloc, de manière à absorber les coups de l'ennemi... Nulle fuite, nulle esquive, seulement des troupes placées de telle sorte à ressembler à un rocher brisant l'écume... des troupes massées pour moins de pertes... Les piquiers sont placés tout à l'extérieur de la bande, aux côtés des "Hommes-boucliers", ces troupes massivement protégées de mailles épaisses et de boucliers monumentaux, sortes de boucliers humains sans grande force de frappe, mais très difficile à écraser... Les archers, juste derrière les lanciers, sont ainsi protégés, et plus à même de tirer en continu, bien à l'abris derrière les boucliers... Les flèches ont un rôle important dans cette formation, puisque pendant que l'avant encaisse les coups et réduit les dégâts, l'arrière doit anéantir l'ennemi dès son approche... Dès que l'assaillant parvient à portée de flèche, la marée de traits ne doit pas s'interrompre, tant pour briser l'attaque en cours et supprimer les renforts adverses que pour balayer une éventuelle retraite de l'ennemi...




_________________
.
Lothenon Estelwing Tinúlach *Pethdan*,
parfois encore un peu *Fëanárdil*
Sindar ar Annúrandír, Ion en Ithil...

*I vael Ithil síla o magol nîn… Faer nórui, cened sael...*
*Estel, Meleth, Gwaedh, an daro thelion*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pethdan.wordpress.com
Lothenon *Pethdan*
Elfe Gris (Sinda)
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 1432
Localisation : Annúminas, Royaume d'Arnor
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Stratégie de formations   Ven 6 Avr - 18:01

II- Le Fer de Lance

Dirnaith en Sindarin, en Quenya nernehta, "homme-fer-de-lance", est une formation en coin, déployée sur une courte distance contre un ennemien train de se rassembler, mais non encore en ordre de bataille, afin de semer le chaos et le désordre dans ses rangs, ou contre une formation défensive en rase campagne.
Le Quenya nehte et le Sindarin naith s'applique à n'importe quelle formation ou projection s'effilant en pointe : une pointe de flèche, une langue de terre, un coin, un promontoire étroit (de la racine nek, "étroit"); voir le Naith de Lórien, la portion de terre à l'angle du Celebrant et de l'Anduin, où la Communauté et Galadriel prirent leur ultime repas en guise d'adeu, qui au confluent même des deux rivières se fait si étroite qu'on ne peut l'indiquer sur une carte à petite échelle.

Cette formation vise à briser les rangs ennemis, à écarter, diviser les armées de petite taille, et à les détourner de leur objectif, tout en les empêchant de se rassembler et de communiquer pour s'aligner sur des ordres communs...

_________________
.
Lothenon Estelwing Tinúlach *Pethdan*,
parfois encore un peu *Fëanárdil*
Sindar ar Annúrandír, Ion en Ithil...

*I vael Ithil síla o magol nîn… Faer nórui, cened sael...*
*Estel, Meleth, Gwaedh, an daro thelion*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pethdan.wordpress.com
Lothenon *Pethdan*
Elfe Gris (Sinda)
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 1432
Localisation : Annúminas, Royaume d'Arnor
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Stratégie de formations   Ven 6 Avr - 18:17

III- La marée tranchante

Cette formation complexe se déroule en plusieurs étapes :

*Les troupes attendent que l'ennemi s'approche assez près;
*Les archers commencent à tirer;
*Les lanciers, épéistes et piquiers s'avancent eux aussi à la rencontre de l'ennemi, de sorte que même si ce premier rang est balayé, l'ennemi mette un certain temps à rejoindre les troupes suivantes;
*Pendant que la première vague combat, les archers et le reste de la troupe s'avancent;
*De nouveaux épéistes s'élancent hors de la formation, toujours en une ligne continue... Soit pour renforcer leurs camarades de la première vague, soit, s'ils ont péri, pour stopper l'avancement ennemi;
*La seconde attaque ennemie est lancée;
*Cette seconde vague est stoppée ou ralentie;
*Au fur et à mesure, l'on voit bien que le centre du combat, la zone de rencontre des troupes amies et ennemies bouge : la zone d'affrontement se rapproche de plus en plus de l'ennemi, qui ne le remarque pas forcément tout de suite...
*À force d'avancer, les troupes amies parviennent presque à portée des ennemis;
*À ce moment précis, tous les épéistes en réserve s'élancent et balayent la vague de l'ennemi;
*Cela occupe l'ennemi, et pendant ce temps-là, les archers amis avancent eux aussi, et tirent sur l'ennemi, qui se trouve sous une marée et un feu lointain...
*L'ennemi est débordé par deux feux : S'il s'avance pour contrer l'offensive des épéistes, il devient encore plus vulnérable aux flèches des "gentils" ^^... mais s'il tient position, c'est la marée qui le prendra au cou, avant même qu'il n'ait pu adopter une formation défensive...
*C'est ainsi qu'un assaillant peut se retrouver assailli, et une armée bien organisée menée d'une main de maître, se déplacer au compte-goutte et parvenir aux portes de son ennemi...


Cette formation est efficace, notamment si l'ennemi ne s'en aperçoit pas... mais elle exige rigueur et coordination, et ne peut donc être maîtrisée totalement que par des Elfes ^^...
Le chef des troupes doit avoir une vue d'ensemble de ses troupes et de l'avancement général du combat, tout en veillant à garder l'offensive lorsqu'il l'a obtenue, sinon tout est perdu...

C'est la technique adoptée lors de la Bataille de la Dernière Alliance, qui permit à l'Alliance de repousser les Orques de Sauron jusqu'aux racines de la Montagne du Destin...

On voit très bien sur cette photo comment les épéistes en première ligne sont chargés de briser la première vague, tandis que les archers en retrait ne cessent leurs tirs...



_________________
.
Lothenon Estelwing Tinúlach *Pethdan*,
parfois encore un peu *Fëanárdil*
Sindar ar Annúrandír, Ion en Ithil...

*I vael Ithil síla o magol nîn… Faer nórui, cened sael...*
*Estel, Meleth, Gwaedh, an daro thelion*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pethdan.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stratégie de formations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stratégie de formations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parcours de Découverte des Formations et des Métiers
» Le Japon détaille sa stratégie d'exploration lunaire
» Les dix stratégies de manipulation de masses
» Luc Chatel installe lundi un "Comité stratégique des langues"
» Contrôle Stratégique Aérien et Installations Nucléaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
terre faë :: Le Village de Terre Faë :: La Colline de la Guerre-
Sauter vers: